Identification de l'utilisateur

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier :
Identification

Mot de passe oublié

ATTENTION : si votre accès à l'espace membres ne semble plus fonctionner, nous vous invitons à effacer le cache et les cookies de votre navigateur avant recharger cette page et de retenter de vous connecter.

Projet Lift

 

 

Le projet LIFT est un projet national qui s’adresse aux élèves de 10H et 11H. LIFT s'adresse aux jeunes dont « les conditions de départ » ne sont pas favorables en termes de perspectives professionnelles. LIFT leur offre un soutien ciblé pour qu'ils puissent explorer le monde du travail et se forger des perspectives positives. LIFT améliore leur chance de réussir la transition vers le monde professionnel : trouver une place d’apprentissage et la conserver sur la durée.

Le projet : 

LIFT propose au jeune de s’immerger dans le monde professionnel en se rendant 2 à 3 h par semaine – en dehors de son temps scolaire – dans une entreprise ou dans une collectivité publique pour effectuer diverses tâches administratives ou techniques. Parallèlement et tout le long de la démarche, il est préparé, accompagné et soutenu, via des modules d’accompagnement.
Le projet LIFT bénéficie du soutien de la CVCI, FVE et la FPV qui lui mettent à disposition son vaste réseau de membres pour promouvoir les activités de LIFT et mettre en relations élèves et entreprises.

Une place de travail hebdomadaire :

Il s’agit d’une place de travail pour un jeune qui vient chaque semaine, 2 à 4 heures (maximum 3 heures/jour), pendant son temps libre, dans une entreprise de sa région. Il reste au minimum 3 mois dans la même entreprise et reçoit une petite indemnisation.

Les disponibilités : 

Les horaires sont définis à l’avance, pour qu’ils puissent correspondre aux disponibilités du jeune (après-midi de congé, samedi,…) et de l’entreprise.

Le but :

L’objectif est d’offrir à ces jeunes la possibilité de découvrir le monde du travail, d’explorer les différents domaines, d’apprendre à fonctionner avec les codes en entreprise, d’acquérir les compétences non-scolaires nécessaires à un apprenti, de se forger des perspectives positives pour l’avenir, etc. Ils sont ainsi mieux préparés pour la formation professionnelle.

Les résultats :

Les jeunes qui ont participé au projet LIFT ont eu plus de facilité à trouver une place d’apprentissage et aucune rupture de contrat n’a été observée durant la 1ère année d’apprentissage. L’expérience s’est montrée positive pour les jeunes, les écoles et les entreprises.

Les activités  :

Toutes les tâches faciles et sans danger peuvent être confiées aux jeunes. Les tâches simples sont par exemple : déballer, trier, nettoyer, ordonner, ranger, faire des livraisons, etc. Avec le temps, il est toutefois envisageable de confier aux jeunes des tâches plus exigeantes ou nécessitant plus de responsabilité, cela peut se faire en fonction des disponibilités des institutions.

L'engagement : 

A accueillir le/la jeune chaque semaine, pour un temps défini, pendant au minimum 3 mois. A remplir une courte évaluation et à lui faire un certificat de travail à la fin. Les entreprises qui participent au projet ne doivent pas forcément être habilitées à former un apprenti et ne sont pas non plus dans l'obligation d'offrir, plus tard, une place d'apprentissage aux jeunes.

L'indemnisation : 

Les élèves qui viennent en entreprise le font en dehors de leurs heures d’école. Ils s’investissent sur leur temps libre pour se préparer au monde professionnel. Il s’agit de leur montrer que s’ils s’investissent correctement, leur travail est récompensé. Cela les initie aux codes du monde du travail, les motive et instaure une valeur d’échange entre eux et l’entreprise. 

Le montant : 

Un montant de 5.- à 8.- par heure a été défini suite à la phase pilote, il s’agit du montant moyen donné par les institutions. L’objectif est de valoriser l’engagement du jeune, tout en évitant d’induire une compétition entre les élèves. Le jeune reçoit environ 40.- par mois, en échange de son travail. Cette somme peut être augmentée jusqu’à 64.- si l’employeur le souhaite, selon l’investissement du jeune dans son travail. Cela ne doit pas être comparé à un salaire normal ou à un salaire d’apprenti. Il s’agit plus d’un argent de poche, qui est donné selon l’engagement effectif. Le jeune ne reçoit rien s’il est absent ou s’il ne répond pas aux exigences de l’entreprise.

Mauvaises expériences : 

LIFT s'adresse aux jeunes dont « les conditions de départ » ne sont pas favorables et pour lesquels un soutien pour accéder au monde professionnel semble être un atout. Il ne s’agit pas d’aider des jeunes en difficultés, mais de faire de la prévention : leur donner des perspectives positives, pour prévenir les difficultés qu’ils/elles pourraient rencontrer à la fin de leur scolarité obligatoire.

Les assurances : 

Normalement, aucune assurance particulière ne doit être contractée pour accueillir un jeune. En effet, toute entreprise qui dispose d’une assurance accidents et responsabilité civile pour ses employés verra le jeune automatiquement couvert pour les accidents professionnels (les primes sont calculées en fonction du gain assuré par l’employeur, art.115 OLAA) et la responsabilité civile dans le cadre de son travail (si les précautions d’usages sont respectées). Les jeunes doivent donc être annoncés, comme les autres employés de l’entreprise, à l’assurance accident et à l’assurance responsabilité civile de cette dernière.

 

Vous êtes une école et souhaitez mettre en place un projet avec une de nos institutions membres. 

Merci de prendre contact avec  : 

Virginie Lamien

Responsable de la promotion 
des métiers et des formations

021 721 01 72
virginie.lamien@heviva.ch

 

En partenariat