Identification de l'utilisateur

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier :
Identification

Mot de passe oublié

ATTENTION : si votre accès à l'espace membres ne semble plus fonctionner, nous vous invitons à effacer le cache et les cookies de votre navigateur avant recharger cette page et de retenter de vous connecter.

Pour information

HévivA est OUVERT, mais nous n’accueillons plus de séances, de cours ou de visiteurs, conformément aux mesures adoptées par le Conseil fédéral et Conseil d’Etat vaudois.

La réception téléphonique est toujours ouverte : 021 721 01 60

HévivA a mis en place pour tous ses collaborateurs le télétravail, chaque collaborateur est disponible par téléphone et par mail.

Coordonnées des collaborateurs du Secrétariat Général

HévivA tient à jour une Foire Aux Questions (FAQ) relative au Coronavirus sur les thématiques des proches, des résidents, des collaborateurs et des infrastructures.

FAQ CORONAVIRUS

L’ensemble de l’équipe de HévivA vous remercie pour votre compréhension et vous souhaite de prendre soin de vous-mêmes et de vos proches.

03 avril 2020

Quelles sont les mesures pour les collaborateurs considérés comme vulnérables ?

Les personnes vulnérables sont celles de 65 ans et plus et celles qui souffrent notamment des pathologies suivantes: hypertension artérielle, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie (art.10b Ordonnance 2 COVID-19).

Selon l’art. 10c Ordonnance 2 COVID-19, les mesures suivantes doivent être prises pour les collaborateurs vulnérables :

  • Si l’activité permet du télétravail, le collaborateur vulnérable travaille idéalement depuis son domicile.
  • Si l’activité ne permet pas le télétravail, le collaborateur vulnérable continue de travailler sur site pour autant que les mesures recommandées d’hygiène et sociales soient appliquées.
    • Information sur les mesures d’hygiène de base,
    • Mise à disposition d’équipements de protection adéquats,
    • Aménagement des locaux, des horaires,
    • Garantie de la distance sociale selon les recommandations de l’OFSP : garantir au travailleur vulnérable de ne pas être en contact prolongé (au-delà de 15 minutes) avec d’autres personnes (collaborateurs et résidents) dans le cadre l’exécution de son activité. Le fait de croiser des personnes dans les lieux communs de l’institution n’est pas une raison suffisante pour refuser de travailler sur site.

Le collaborateur vulnérable qui refuse de travailler perd son droit au salaire si les mesures de protection nécessaires ont été prises.

  • Si l’activité exercée habituellement par le collaborateur vulnérable ne permet pas d’assurer la distance sociale, l’employeur propose, selon ses possibilités, une autre activité équivalente répondant aux recommandations de distance. Si le collaborateur vulnérable refuse le travail de substitution répondant aux recommandations d’hygiène et de distance, il perd son droit au salaire.

Si un travail de substitution ne peut être proposé, le collaborateur vulnérable rentre à domicile. Le droit au salaire est maintenu à 100%.