Identification de l'utilisateur

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier :
Identification

Mot de passe oublié

ATTENTION : si votre accès à l'espace membres ne semble plus fonctionner, nous vous invitons à effacer le cache et les cookies de votre navigateur avant recharger cette page et de retenter de vous connecter.

Pour information

HévivA est OUVERT, mais nous n’accueillons plus de séances, de cours ou de visiteurs, conformément aux mesures adoptées par le Conseil fédéral et Conseil d’Etat vaudois.

La réception téléphonique est toujours ouverte : 021 721 01 60

HévivA a mis en place pour tous ses collaborateurs le télétravail, chaque collaborateur est disponible par téléphone et par mail.

Coordonnées des collaborateurs du Secrétariat Général

HévivA tient à jour une Foire Aux Questions (FAQ) relative au Coronavirus sur les thématiques des proches, des résidents, des collaborateurs et des infrastructures.

FAQ CORONAVIRUS

L’ensemble de l’équipe de HévivA vous remercie pour votre compréhension et vous souhaite de prendre soin de vous-mêmes et de vos proches.

21 mai 2019

Logements protégés: projets nationaux

Un projet fédéral pourrait améliorer les ressources financières pour accéder à un logement protégé. Sur le terrain, un rapport a été publié par les principales organisations faîtières.

 

Ecarté dans le cadre de la réforme des prestations complémentaires (PC), le sujet des logements protégés est revenu sous la forme d'une motion parlementaire intitulée "Prestations complémentaires pour les personnes âgées en logement protégé". Approuvée par le Conseil fédéral, la motion a été acceptée le 6 mars par le Conseil national. Si elle est également acceptée par le Conseil des Etats, cette motion chargera le Conseil fédéral d'élaborer un projet pour assouplir l'accès aux prestations complémentaires pour financer le loyer d'un logement protégé.

La mesure a été unanimement saluée par les associations de la branche dans un communiqué de presse du 15 mai. Dans la même communication, les organisations rappellent qu'elles viennent de publier la première étude nationale sur le sujet, avec le développement d'un "modèle à quatre niveaux centré sur le client".

Le modèle s'applique tant aux personnes âgées qu'aux personnes en situation de handicap et classe les solutions d'habitats protégés en quatre niveaux (A à D) en fonction de l'intensité et la diversité des prestations requises par le locataire.